La collection Eveil nature

Les P’tites Planètes est un livre qui allie le fait d’apprendre tout plein de choses sur le système solaire et de jolis dessins.
D’un format pratique pour les petites mains des enfants, ce livre jeunesse peut se lire dès 3 ans.
C’est ensuite votre enfant qui vous donnera le nom des planètes au fil des pages.
Un indispensable pour commencer à parler de la Terre, du soleil, etc.

Si vos enfants commencent à vous poser des questions sur les animaux, offrez-leur ce livre ! Les P’tits dormeurs  vous aidera à leur expliquer comment se passe le grand sommeil des animaux qui hibernent pendant l’hiver. Les dessins sont colorés et très faciles à comprendre et ils pourront très rapidement le lire par eux-mêmes.
C’est mignon en plus d’être éducatif : on adore !

Veggiebulle – octobre 2016

  • Articles sur Fleur Daugey
  • Les P’tites Abeilles, miam un vrai délice

    Pour faire connaître la vie passionnante des abeilles, rien de mieux que de faire lire « Les p’tites abeilles » aux enfants curieux. Ce petit album est vif et pétillant et surtout les illustrations sont à la fois éducatives et attrayantes. Le texte qui accompagne les images  est court, concis et ouvre à la discussion. Blog L’atelier […]

     
     

    Les P’tits Singes, bonne lecture !

    Les illustrations sont superbes et les enfants ont été happés par celle représentant le Mandrill avec ses belles couleurs. Ce petit livre réserve bien des surprises et laisse la parole libre pour parler des espèces en danger. Blog L’atelier de Litote – Avril 2018

     
     

    Pour les petits curieux entre 3 et 6 ans

    un texte très rédigé et très rythmé dans un style alerte, des explications simples, claires et justes scientifiquement et des illustrations de toute beauté, très colorées. Revue Le Pédiatre – Mars 2018

     
     

    La rigueur scientifique à la portée des enfants !

    La vie des abeilles expliquée aux petits par Fleur Daugey, c’est la rigueur scientifique à la portée des enfants (…) Et bravo pour les très jolis dessins dans une dominante ocre de Chloé du Colombier. Danièle Boone pour le JNE – Juin 2018